Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

STIEG LARSSON – Les hommes qui n'aimaient pas les femmes – Actes Sud – 2006 - ***

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Ecrivain Public


Rdctrice Littéraire
Mikael Blomkvist est un journaliste d'investigation spécialisé dans le domaine économique. Suite à des déboires avec la justice au sujet d’un de ses articles, il décide de se retirer un moment de la scène publique. Et c’est dans ces circonstances difficiles qu’un grand industriel suédois lui propose un contrat pour le moins étonnant : vivre pendant un an dans un patelin perdu pour y retrouver la trace d’une jeune fille disparue depuis plus de quarante ans.

Secondé par Lisbeth Salander, une pro du renseignement mais qui est aussi une jeune fille rebelle et perturbée, notre détective en herbe se lance dans l’analyse des documents et rapports établis autrefois. Une bonne partie de l’année s’écoule sans aucune nouvelle piste jusqu’au jour où une photo attire son regard et c’est la grande aventure qui commence !


Ce livre est le premier opus de la trilogie «Millénium», qui fait un tabac dans de nombreux pays et qui a été adapté au cinéma cette année. Cette réussite phénoménale n’a malheureusement pas profité à son auteur puisque Stieg Larsson est décédé en 2004, quelques temps après avoir remis ses manuscrits à son éditeur.

Si l’on compare ce roman à d’autres du même style, on remarque que l’entrée en matière est relativement longue (l’auteur décrit les circonstances du procès de Blomkvist dans le détail ainsi que ses implications) là où d’autres auteurs plongent rapidement le lecteur dans le vif du sujet. De ce fait, le lecteur peut avoir quelques difficultés à « accrocher » à l’histoire. Mais il est vrai qu’une fois l’objectif annoncé, on ne peut que se prendre au jeu et établir toutes sortes d’hypothèses visant à la résolution du problème.

De plus, l’auteur étant journaliste, on retrouve une écriture très détaillée (paysages, ambiances…), ce qui laisse moins de place à l’imagination du lecteur que dans d’autres romans.

Un livre difficile à lacher mais qui avoisine quand même les 600 pages…


Deux tomes suivent « Les hommes qui n’aimaient pas les femmes » :

- La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette ;
- La Reine dans le palais des courants d’air.

A bientôt pour d’autres aventures Larssonniennes!

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum